Pourquoi l'avenir de l'immobilier devrait être sans papier

 

Rappelez-vous ces heures à parcourir les agences physiques, à feuilleter les magasines et passer de votre temps libre à rechercher un bien répondant à vos attentes ? Ou encore les heures passées à tenter de retrouver les nombreux documents remis en votre possession lors de l’achat ou de la location de votre ancien bien ? A essayer de compléter un dossier dont il manquera toujours une feuille cruciale ? L'ère est au digital et au “sans papier”. Le digital est partout et tant a se democratiser de plus en plus. Un bénéfice pour les particuliers comme pour les professionnels.  

Gain de temps

Le processus de vente prend du temps et peut s'avérer encore plus compliqué pour des soucis logistiques qui n’auraient pas lieu d'être si le marché de l'immobilier adoptait le “monde sans papier”. Les documents doivent être envoyés au futurs propriétaires ou locataires, qui doivent paraphés et signés chaque page pour les renvoyer à l’agence immobilière ou notaire pour ensuite trouver de la place pour les ranger et archiver. Une perte de place et de temps qui pourrait une fois de plus évitée en utilisant les solutions numériques. Tous les collaborateurs peuvent de surcroît avoir accès aux dossiers et ce en dehors des agences, ce qui peut aider à améliorer la productivité.

Il en va de même pour les visites. Adopter la digitalisation est devenue presque incontournable pour le professionnel de l’immobilier. Proposer des visites virtuelles plutôt que des visites physiques aux acquéreurs est un plus non  négligeable qui lui apportera plus de flexibilité et de disponibilité. En effet, organiser une visite physique peut prendre du temps puisque l’agent, le vendeur comme l'acquéreur doivent être disponibles à un moment donné. La procédure virtuelle permet une première visite sans que l’acheteur ou le locataire n’aient à se déplacer et le vendeur dérangé. Un gain de temps qui réduirait de 21 jours le délai de vente pour les professionnels qui utiliseraient les visites virtuelles que ceux qui ne l’utiliseraient pas.

Réduction du coût  

Travailler essentiellement sur papier peut s'avérer plus cher qu’il n’y paraît. Certes l’investissement informatique a un coût mais il s’agit d’un coût initial tandis que le papier représente une somme quotidienne non négligeable. En effet, le papier a lui seul coûte cher, mais a cela s’ajoute les frais de poste, les frais d’entretien des imprimantes, des classeurs ou stylos et autres matériels indispensables, ou encore les espaces pour archiver tous ces dossiers. Un étude récente a montré que cela coûterait plus de 15 000€ à une entreprise de petite taille chaque année.

Accessibilité sans égal

Toujours s’assurer d’avoir le bon dossier, ou le bon document, oublier un papier crucial qui oblige à reporter un rendez-vous important, sont autant de détails qui font perdre non seulement en temps, en disponibilité mais également en crédibilité.

Adopter le numérique, c’est optimiser l'accessibilité pour tous. Pour le client qui peut visiter le bien comme bon lui semble. Comme pour le professionnel de l’immobilier qui, tout en tenant compte du Règlement Général de la protection des données, peut partager les dossiers avec ses collaborateurs, les stocker et les rendre accessibles à tout moment en cas de besoin. Cela aide à fournir un service de meilleure qualité et montre une image professionnelle et moderne.

Adopter les bons appareils numériques est primordial pour développer son activité et s'adapter à la génération millénaire qui a déjà adopté le monde digital dans on quotidien. 

 

Almost finished... We need to confirm your email address.