Comment réaliser de belles photos dans le secteur immobilier

 

 

Avec la vulgarisation des prouesses technologiques et le changement des moeurs, il est devenu très important, voire vital d’assurer une présence photographique. Pour les particuliers, cette présence concerne principalement la prise et le partage de photos sur les réseaux sociaux. Pour les professionnels, il est surtout question d’image et de communication visuelle. D’où le besoin de réaliser de belles photos. Comment s’y prendre lorsqu’on n’est pas un professionnel ? Comment savoir si on a pris une belle photo ? Comment s’y prendre pour mettre en valeur un bien immobilier ?

Qu’est-ce qu’une belle photo ?

Une belle photo est une image qui matérialise ce que le photographe souhaite raconter et/ou mettre en valeur. Les buts sont donc de captiver l’attention du public et de transmettre à ce dernier un message clair et concis. Certes, une mauvaise photo permet également d’obtenir ce résultat. Toutefois, une belle photo reste gravée dans la mémoire du spectateur et l’incite après coup ou dans un futur proche à réaliser une action précise. Il s’agit d’un appel à l’action. Par exemple, les photos d’une maison à vendre ou à louer, si elles sont belles, auront plus d’impact sur les personnes qui consultent l’annonce. Ces derniers seront plus enclins à visiter la maison, voire à l’acheter ou à la louer.  

Que faut-il mettre en valeur ?

En photographie comme dans la vie en général, il est important d’avoir un objectif précis. Sans ce point de repère les actions menées risquent d’être éparpillées ou de rajouter plus de problèmes que de solutions. Avoir un ou plusieurs objectifs est d’autant plus primordial lorsqu’il s’agit d’un bien immobilier. Le but est de mettre en valeur ses meilleures facettes. Ce peut être l’espace, la vue, le style architectural, le confort ou encore la décoration. Bien évidemment, il appartient au photographe de discerner les points forts du bien immobilier. 

Prendre des photos d’intérieur

Photographier l’intérieur d’un bâtiment est très particulier. L’environnement, même bien exposé n’est jamais assez illuminé. Dans bien des cas, il est nécessaire de faire appel à des lampes spéciales et/ou ouvrir les portes et fenêtres. Le but ici est d’éliminer tout ombrage. Attention toutefois aux surexpositions qui vont flouter une partie de l’image, voire la rendre inexploitable.

Outre ce besoin de lumière, il s’avère également nécessaire de soigner l’environnement à photographier. Ce soin revient dans un premier temps à apporter quelques coups de balais et de plumeau. Dans un second temps, il faudra apporter de l’ordre quitte à replacer les meubles. A noter qu’il est impératif de laisser l’avant-plan libre et espacé. Ceci permet d’éviter la distorsion de la photo.

Pour aller plus loin : Faites du monde de la photographie un monde en 3D

Prendre des photos d’extérieur

Ici aussi, la lumière joue un rôle important. Bien qu’il n’y ait pas d’heure précise où il faut prendre des photos, il est recommandé de prendre des photos en matinée (vers 9h) ou en après-midi (vers 15h). Il faut donc éviter les 12 coups de midi. Pour cause, c’est l’heure où la lumière est très intense. Si intense qu’elle peut créer un contraste extrêmement élevé : une zone trop claire ou trop sombre.   

La symétrie est au coeur de toutes les photos d’architecture . Elles tiennent compte du cadrage et de l’effet de perspective. Le cadrage revient à s’assurer que le plan est en parallèle avec les bords de l’image. Dans cette optique, il est important d’éviter l’effet de perspective. Le photographe doit prendre autant de recul que nécessaire pour placer l’objectif de l’appareil en parallèle avec le sujet. 

Les outils et les matériels

Il n’est pas nécessaire d’être détenteur d’une panoplie d’appareils aux prix faramineux pour réaliser de belles photos. Toutefois, un minimum est requis pour produire de beauxbels résultats. 

  • Appareil photo professionnel. Les appareils mobiles disposant d’un appareil photo peuvent remplacer l’appareil photo classique. Ils restent toutefois limités et sont souvent sujets à l’effet de distorsion. Il est conseillé de choisir un appareil photo muni d’un APN grand-angle et d’un capteur minimum de 12 mégapixels. Un trépied ne sera pas non plus de trop !

  • Photoshop. Cet outil puissant n’est malheureusement pas à la portée de tout le monde de par sa complexité. En revanche, il est tout à fait possible d’utiliser des outils de retouche en ligne ou simplement les applications natives d’un ordinateur. Par exemple, paint 3D, lightroom ou encore canva. 

Le mot de la fin

Une photographie architecturale est un appel à l’action. Dans l’univers immobilier, la vente et la location d’un bien dépend à 90% des clichés. Ces derniers feront que l’appartement soit très vite loué ou que la maison soit très vite vendue. Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, c’est à vous de jouer !

Almost finished... We need to confirm your email address.