La blockchain à l’aube d’une nouvelle révolution immobilière

 

Longtemps durant, les usages et coutumes dans le secteur de l’immobilier traditionnel (CRE) ont été au secret. Un secret entourant des paramètres tels que les comparatifs des niveaux réels de loyer pour un type de bien, le prix réel des biens ou encore des évaluations exactes. il faut en effet bien plus qu’une simple recherche Google pour accéder à l’information. Mais encore, le plus précis que vous aurez sera dans l’approximation. Ce manque de transparence crée généralement un avantage concurrentiel. 

Vers un changement de paradigme

Cependant, dans le monde digital et hyperconnecté d’aujourd’hui, il n’y a pas plus difficile que de garder le sceau du secret autour d’une information. En réponse à cette demande accrue de transparence, les avancées technologiques ont enclenché depuis plusieurs années déjà, une tendance de désintermédiation qui a progressivement rendu public certaines informations. Cependant, une grande partie des informations numérisées est hébergée sur des systèmes disparates. Ceci entraîne un manque de transparence et d'efficacité ainsi qu’une incidence plus élevée d'inexactitudes. In fine, le potentiel de fraude demeure toujours aussi élevé.

En tant que registre numérique décentralisé permettant d’enregistrer de façon immuable une information, la Blockchain est une technologie qui pourrait permettre au secteur de l’immobilier résidentiel de faire face à ces problèmes d’inexactitude et d’inefficacité. En 2015, le World Economic Forum a réalisé un sondage auprès de 800 dirigeants et informaticiens experts du secteur des technologies de la communication. 57,9% des personnes interrogées pensaient que 10% de l’information relative au PIB mondial sera stockée à l’aide de cette technologie à l’horizon 2025. Concrètement, qu’est-ce que cela implique pour le secteur de l’immobilier ?

Des applications directes pour l’immobilier résidentiel

Eh bien presque tout. Jusqu'à récemment, la blockchain était surtout associée aux folles envolées du Bitcoin sur le marché de la cryptomonnaie. Toutefois, les acteurs du secteur de l’immobilier réalisent désormais que le potentiel des contrats intelligents basés sur la blockchain a révolutionné les habitudes. Un changement de registre par rapport aux principales opérations immobilières comme l’achat, la vente, la location, le financement ou encore la gestion. 

Les propriétaires de biens immobiliers ont désormais la possibilité d'atténuer certains des problèmes existants dans leurs opérations de location en utilisant la technologie de blockchain. Il s’agit en l’occurrence de :

  • processus de recherche inefficace en raison de données fragmentées,

  • procédures fastidieuses, sur papier, principalement hors ligne,

  • la complexité dans la gestion des contrats de location en cours, des opérations immobilières et des flux de trésorerie,

  • l’absence de données précises en temps réel affectant  la capacité de prise de décision.

Blockchain convient-il à votre entreprise ? 

Bien que la technologie soit généralement présentée comme disruptive et avantageuse, il revient à chaque entreprise de déterminer son utilité. En effet, en tant que technologie en pleine ascension la blockchain présente ses propres limites et pourrait ne pas résoudre tous les problèmes en lien avec l’inefficacité des processus actuels.

La technologie doit remplir certaines conditions pour être pertinente. Et pour réaliser cette évaluation, il faudra considérer vos processus actuels par rapport à vos objectifs, vos besoins et vos difficultés. Vos besoins sont-ils en phase avec ceux d’un public qui est désormais en quête de plus de transparence, moins de risques, des processus rationalisés et une plateforme unique de partage de l’information ?

Si la réponse est oui, alors vous gagnerez certainement à prendre le virage Blockchain. Mais dès lors que vous entreprenez de prendre ce virage, il faut absolument en évaluer les coûts et les avantages. Ce faisant, ils bénéficieront potentiellement de l’évaluation de l’ampleur de la refonte des systèmes existants et de leur interopérabilité avec les différents systèmes technologiques utilisés par les différentes parties prenantes aux opérations de la CRE.


 

Almost finished... We need to confirm your email address.